NKM, qui était l’une des membres des Républicains les plus modérées, trouve anormal l'existence d'un parti musulman en France.

NKM, qui était l’une des membres des Républicains les plus modérées, trouve anormal qu’un parti musulman naisse, mais admet l’existence d’un parti chrétien.

Elle avait dénoncé l’obsession des Républicains envers l’Islam. Elle avait demandé des sanctions contre Nadine Morano après ses propos sur la « race blanche. » Nathalie Kosciusko-Morizet faisait un peu figure d’extraterrestre – avec Alain Juppé – chez Les Républicains. Mais chassez le naturel, il revient au galop… Dans une interview vidéo, l’ancienne candidate à la mairie de Paris essaie de parler d’Islam et de laïcité, tombant dans le panneau de la tradition chrétienne, un argument tant de fois avancé par Les Républicains.

Le parti musulman ? « Un enfermement »

Après un faux-départ lors des élections départementales, le parti de l’Union des démocrates français musulmans compte bien présenter des candidats aux élections régionales. « Je remercie les islamophobes notoires, les Zemmour, Morano, etc. Grâce à eux, les citoyens français musulmans que nous sommes ont pris conscience qu’il faut se montrer », explique ainsi Khalid Majid qui veut « montrer qu’on peut être citoyens français de confession musulmane, et parfaitement démocrates, respectueux de la laïcité, fiers des valeurs républicaines. »

Mais pour NKM, ce parti est un coup porté à la laïcité. « On est face à une expression du communautarisme, l’envers de l’esprit de la République française », explique-t-elle. Mêler politique et religion est « un enfermement », dit-elle. C’est oublier que son parti s’est longtemps acoquiné avec Christine Boutin et sa formation chrétienne. « Ça n’a rien à voir », rétorque NKM, pouyr qui le Parti chrétien démocrate est « une inspiration, à l’origine, il y a une trace historique en quelque sorte. » Finalement, on comprend pourquoi NKM et Nadine Morano font partie de la même formation politique…

Régionales : Pour NKM, le parti des démocrates musulmans est « l’expression du communautarisme »(ici)

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire