« Dans toutes les religions, il y a des fondamentalistes », rappelle le pape François