Contactez-nous

International

En Palestine, cinq morts en moins de 24 heures

Depuis lundi après-midi, l’armée israélienne bombarde Gaza. Des actions qui ont déjà fait cinq morts et de nombreux blessés.

Publié

le

Au moins quatre Palestiniens tués. Voilà le bilan des bombardements meurtriers israéliens de ce lundi soir. L’un des épisodes les plus violents depuis la guerre de Gaza en 2014. A 22 heures hier soir, l’agence Média Palestine faisait état de « 150 raids israéliens partout dans la bande de Gaza. » De quoi laisser envisager une escalade des affrontements dans les jours à venir.

Ce matin d’ailleurs, les frappes israéliennes se poursuivent. Un Palestinien a, selon le ministère gazaoui de la Santé, été tué dans la bande de Gaza. Le bilan après moins de vingt-quatre heures de tirs israéliens s’élève donc à cinq morts. Plusieurs blessés sont à déplorer dans les deux camps. De son côté, Israël indique que 400 roquettes ont été tirées depuis lundi après-midi. En représailles, l’armée israélienne a frappé environ 150 positions du Hamas.

Va-t-on vers une quatrième guerre en à peine dix ans ? En tout cas, la tension est à son comble. Il y a quelques semaines, Mahmoud Abbas a déploré que l’Etat hébreu viole les accords historiques conclus entre la Palestine et Israël, notamment sécuritaires et économiques. Le leader de l’OLP avait alors menacé de se désengager de ces mêmes accords. Mi-octobre, le Premier ministre israélien avait menacé le Hamas : « Le Hamas n’a apparemment pas compris le message : s’il ne cesse pas ses attaques, elles s’arrêteront d’une autre manière, sous forme de coups douloureux, très douloureux », a indiqué Benyamin Netanyahu qui avait alors décidé d’arrêter les livraisons de fioul à la bande de Gaza.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope