En ce moment
Accueil Recherche

Urbain, diversifié et plus élaboré : le halal entame sa révolution

Une étude du cabinet Solis montre que les habitudes de consommation de produits halal changent. Quelles sont les nouvelles tendances du secteur ?

Afnor : un petit tour dans le halal et puis s’en va

L'Association française de normalisation a décidé d'annuler sa norme halal mise en place en septembre 2017. Cette norme avait provoqué un tollé.

La mairie FN de Mantes-la-Ville sert aux écoliers des sandwiches… halal

Lors d'une grève du personnel de cantine, la mairie Front National de Mantes-la-Ville a fait servir aux élèves des club sandwiches estampillés halal.

Doux : le fleuron du poulet halal français désossé

La coopérative agricole Terrena vient d'annoncer qu'elle acceptait que le groupe saoudien Al Munajem prenne le contrôle de la marque Doux et celui d'un de ses abattoirs. Le halal français est-il en danger ?

Le maire d’Agde estime que le halal est une « dérive »

Alors que le Quick d'Agde pourrait bien devenir halal, le maire de la ville part en croisade contre le groupe qui détient la marque.

Du porc halal a-t-il (vraiment) été vendu dans un supermarché québécois ?

Sur les réseaux sociaux, une photo de « porc halal » a été largement diffusée ces derniers jours. Le magasin québécois incriminé assure qu'il s'agit d'un photomontage.

Suivez le coq, l’association qui déclare la guerre au halal

Une association veut combattre le halal sous couvert de respect animal et de respect des traditions françaises. Une initiative qui cache un groupuscule identitaire redoutable.

La mairie de Toulouse lance la chasse aux boucheries halal et aux kebabs

A Toulouse, la mairie interdit aux bouchers halals et aux restaurateurs vendant des kebabs de s’installer dans son centre-ville, grâce à un droit de préemption.
video

Affaire Good Price halal à Colombes : le gérant revient sur la décision de...

Suite à la décision de la justice de résilier le bail commercial de la supérette halal de Colombes, son gérant revient sur l'affaire.

En France, on résilie un bail parce qu’on ne vend pas de porc et...

A Colombes, le bail d'une supérette a été résilié car celui-ci prévoyait de l'alimentation générale et que le gérant n'y vendait ni alcool ni porc. Asif Arif* revient sur cette affaire.