Contactez-nous
, Les organisations musulmanes de France appellent à la vigilance suite aux attentats en Nouvelle-Zélande , Les organisations musulmanes de France appellent à la vigilance suite aux attentats en Nouvelle-Zélande

Islam

Les organisations musulmanes de France appellent à la vigilance suite aux attentats en Nouvelle-Zélande

La Grande Mosquée de Paris appelle les fidèles à la vigilance « lors de l’accomplissement de leurs devoirs religieux ». Le Rassemblement des musulmans et l’Union des mosquées de France invitent également les imams et les musulmans à prier aujourd’hui pour les victimes et les blessés de la tragédie de Christchurch.

Publié

le

A l’annonce des attentats commis contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, les organisations musulmanes françaises ont rapidement réagi, sous le choc.

La Fondation de l’islam de France (FIF) dit s’incliner « devant la mémoire des victimes innocentes ». « Le terrorisme abject, d’où qu’il vienne, n’aura jamais le dernier mot. Nous n’abdiquerons pas », a fait savoir son président Ghaleb Bencheikh.

« Les musulmans de France sont choqués par cette violence meurtrière qui se manifeste à l’autre bout du monde et prient Dieu que la paix soit préservée dans notre pays où nous avons aujourd’hui le souci d’être en sécurité », écrit de son côté dans un communiqué, la Grande Mosquée de Paris.

« La Grande Mosquée de Paris appelle tous les fidèles, où qu’ils soient, à être vigilants lors de l’accomplissement de leurs devoirs religieux. Et que notre prière en ce vendredi, moment de paix, de recueillement et de concorde entre tous les hommes, soit commune dans une prière de l’Absent afin que les victimes de ce massacre soient accueillies par Dieu dans son infinie Miséricorde », ajoute également Dalil Boubakeur, le président de l’institution.

Une demande de vigilance et de sécurité qui semble avoir été entendue par les autorités françaises. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a en effet décidé « de renforcer la surveillance des lieux de culte » du pays. « Des patrouilles seront assurées à proximité des espaces confessionnels », a t-il précisé sur Twitter.

« Cet acte criminel sans précédent perpétué contre des fidèles se rendant à la mosquée pour la grande prière du vendredi nous bouleverse », a quant à lui réagi Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie et délégué au sein du Conseil français pour le culte musulman (CFCM).

« Cette tragédie abjecte démontre une fois de plus que l’islamophobie est un mal qu’il faut combattre sans relâche. Il n’existe pas de hiérarchie dans les différentes formes de racisme. Les actes antimusulmans ne sont pas plus tolérables que d’autres formes de racisme », ajoute également le CFCM dans un communiqué.

Le Rassemblement des musulmans de France (RMF) qui condamne les attentats, invite aussi « les imams et les musulmans de France à prier pour les victimes de cette tragédie et pour un prompt rétablissement des blessés ».

L’Union des mosquées de France (UMF) convie les fidèles  « à élever des prières, lors de la grande prière de ce vendredi, pour le repos de l’âme des victimes ».

Des prières en hommage aux victimes devraient ainsi s’élever un peu partout dans les lieux de culte musulmans de l’Hexagone. La Grande mosquée de Strasbourg a déjà annoncé une prière de l’absent suite au prêche du vendredi.

A la une