Contactez-nous

Économie

Noor Inayat Khan, une héroïne musulmane bientôt sur un billet de banque britannique ?

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Noor Inayat Khan était un agent secret britannique, infiltrée en France pour aider la Résistance. Alors qu’un nouveau billet de 50£ va bientôt voir le jour en Angleterre, une pétition a été lancée pour qu’il soit à son effigie.

Publié

le

« Vous voulez voir une femme indienne, un héroïne de guerre, sur le nouveau billet de 50 £ britannique? Signez cette pétition! », invite sur Twitter Shashi Tharoor, homme politique, écrivain indien et ancien membre de l’ONU. 

En Grande-Bretagne, alors qu’un nouveau billet de 50 livres sterling va être imprimé à l’effigie d’une personnalité ayant contribué à la société et à la culture britannique, une pétition a été lancée. 

Celle-ci demande que figure enfin sur un billet, une femme appartenant à une minorité ethnique (hormis la reine, seules trois femmes ont figuré sur le billet de 50£). Et pas n’importe laquelle, puisque les auteurs de la pétition proposent l’héroïne musulmane Noor Inayat Khan. 

Cette femme est née à Moscou en 1914. Elle est la fille de Pir-o-Murshid Hazrat Inayat Khan, un mystique soufi d’origine indienne et de Ora Ray Baker, une Américaine convertie à l’islam.

Sa famille déménage à Londres lorsqu’elle est encore bébé, puis en France avec ses trois frères et sœurs plus jeunes. Noor Inayat Khan y étudie notamment la musique au Conservatoire de Paris. 

Au début de la guerre, la famille s’enfuit en Angleterre. Nora a veut aider à vaincre les nazis et rejoint la Women’s Auxiliary Air Force (force féminine auxiliaire de l’aviation de la Royal Air Force). Parlant couramment français, elle est recrutée deux ans plus tard comme agent des services secrets de Churchill. 

Elle est ensuite le premier espion féminin à être envoyé en France comme opérateur radio. Au bout de quatre mois, elle est arrêtée et capturée par les nazis. Malgré la torture, elle refuse de révéler toute information. Elle est alors transférée dans le camp de concentration de Dachau en Allemagne, où elle est tuée en septembre 1944, à l’âge de 30 ans. 

La pétition en sa faveur, qui a recueillie plus de 16 000 signatures, demande donc que le courage de cette femme remarquable soit reconnu comme un exemple des « contributions positives » des musulmans en Grande-Bretagne. Elle a notamment été signée par le député conservateur et ancien officier de l’armée, Tom Tugendhat, et l’historien et présentateur de la BBC, Dan Snow.

Une statue a déjà été érigée en l’honneur de Noor Inayat Khan à Londres en 2012, en faisant le premier monument commémoratif britannique d’une femme musulmane ou asiatique, selon The Sun. 

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope