Les musulmans font, eux aussi, leur Noël halal avec une table ornementée de chapon et foie gras halal, whisky halal, bonbons halal.

Bûche de noël, dinde farcie aux marrons, whisky halal, foie gras, champagne sans alcool… Noël se met au halal pour séduire la communauté musulmane. 

Noël halal ou haram ?

A l’instar de Haloween qui ne doit pas ses origines à la religion, Noël est une fête liée au culte païen. Elle est destinée à célébrer la naissance de la déesse Mitra ainsi que le Solstice d’hiver (la journée la plus courte). Importée par les romains, cette tradition a été remplacée pour fêter la naissance de Jésus. Le 25 décembre est un jour spécial pour les chrétiens. Certains musulmans fêtent également Noël. Cependant, nous pouvons mentionner un hadith de notre Prophète (saws) qui stipule que « Toute nation a ses festivités et voici les vôtres » à savoir Aid El Fitr et Aid el Kebir. De plus, en tant que musulmans, nous devons nous distinguer des autres communautés et suivre les consignes du Messager d’Allah (saws) qui a dit « Celui qui ressemble à un peuple fait partie d’eux  » (Abu Dawud). Malgré tout, Noël continue de séduire.

Noel-Muslim- Halal

Noel-Muslim- Halal

Le foie gras halal à l’honneur

Se réunir en famille autour d’un repas, faire plaisir aux enfants, afficher une ouverture d’esprit ou tout simplement faire comme les autres… Les motifs pour fêter Noël varient d’un musulman à un autre. A cette occasion, les produits alimentaires estampillés d’un label halal sont à l’honneur dans les rayons des supermarchés : du chapon, au whisky halal, en passant par les confiseries et les bonbons halal. Les musulmans fêtent Noël à leur façon. Le foie gras, emblème de cette fête, est aussi présent avec sa version halal. Ce produit alimentaire est fortement contesté par les associations et les organisations qui luttent pour le bien être animal. En effet, le processus de gavage forcé des oies adopté pour la production du foie gras est à mille lieues de l’éthique de consommation dictée par l’islam. Le gavage des oies se fait avec un tube enfoncé jusqu’au jabot afin d’augmenter considérablement la taille du foie. Pour certains, le foie gras est halal si l’oie en question a été abattue conformément aux règles de l’abattage rituel. Pour d’autres, cela ne suffit pas car le foie gras a été obtenu en gavant l’animal donc en le faisant souffrir inutilement. De ce fait, le foie gras serait « halal en soi » (halal fî nafsihî) mais « mauvais à consommer » vu le processus de sa production (mak’rûh li ghayrihî).

Source (ici et )

Yassine Bannani

Laisser un commentaire