Noël et Mawlid tombent en même temps cette année. L'occasion pour les communautés musulmane et chrétienne de lancer des messages de paix.

Cette année, Noël et Mawlid tombent en même temps. Une bonne occasion pour les communautés chrétienne et musulmane de lancer un message de paix et d’espoir.

Avoir « le cœur en fête », voilà le message d’espoir permis par le hasard du calendrier. Cette année, Noël et Mawlid tombent le même jour – ou sont tombés à un jour d’intervalle dans certains pays –. Pour le père catholique Vincent Feroldi, directeur du Service National pour les Relations avec les Musulmans (SNRM), ce hasard est « une occasion de vivre ensemble des moments de recueillement spirituel pour les croyants. » En effet, bien loin de l’islamophobie ambiante, « dans cette unité de date rarissime, beaucoup veulent y voir un signe de Dieu, en ces temps difficiles où la paix annoncée par les anges, la nuit de Noël, est malmenée par la folie des hommes », estime le prêtre.

Fraternité et amitié

Si Vincent Peroldi assure qu’il ne s’agit pas là de comparer Jésus et Mohammed – il écrit : « Nous sommes conscients de ce qui nous unit et de ce qui nous différencie. » – le directeur du SNRM assure que « cette simultanéité des fêtes est une très belle opportunité de rencontres et d’échanges. Elle offre la possibilité de se dire que nous sommes heureux d’être ensemble, croyants, dans une même attitude spirituelle et humaine où, d’une part, nous nous tournons vers Dieu dans la prière et, d’autre part, nous vivons des temps de fraternité et d’amitié, en famille et avec nos proches voisins et amis. »

De son côté, l’Union des mosquées de France (UMF), dans un communiqué « appelle les musulmans de France à faire de cette occasion un moment de commémoration de l’œuvre du Prophète et de perpétuer son message de Paix, d’Amour et de Miséricorde. » L’UMF va plus loin et rappelle qu’en plus de Noël, le jour de Mawlid aura été, cette année, proche de Hanouka. L’Union des mosquées en profite « pour présenter ses vœux les plus fraternels à l’ensemble de la communauté nationale », mais appelle également à ce « que tous les peuples retrouvent la voie de la paix, de la justice et de la solidarité. »

Mawlid et Noël célébrés en même temps (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire