Contactez-nous
cour-appel-muslim-ban cour-appel-muslim-ban

International

« No Muslim Ban Ever » : une marche à Washington contre le 3e décret de Trump

Le troisième « MuslimBan » signé par Donald Trump a, lui aussi, été suspendu par la justice américaine. Les associations sont toujours mobilisées.

Publié

le

La troisième version du décret signée par Donald Trump le 25 septembre dernier interdisant l’entrée sur le sol américain aux ressortissants de huit pays à majorité musulmane (dont le Tchad, le Yémen, la Syrie…) a de nouveau été suspendue par un juge fédéral le 17 octobre. 

L’Etat de Hawaï a contesté cette mesure devant un tribunal fédéral de Honolulu et a fait valoir que les lois sur l’immigration ne permettent pas au président des Etats-Unis d’imposer des restrictions à six de ces pays (Corée du Nord et Venezuela non inclus). 

Le juge Watson a estimé que le décret « souffre des mêmes maux que le précédent : le manque de preuves que l’entrée des plus de 150 millions ressortissants des six pays serait préjudiciable aux intérêts des États-Unis. »

« Nous continuerons à résister contre les politiques discriminatoires »

Donald Trump a pourtant défendu son interdiction. Ce jugement « porteur d’erreurs dangereuses sape les efforts du président pour protéger la population américaine », a réagi la Maison-Blanche. Mais pour l’instant, l’entrée en vigueur de cette mesure est suspendue.

« Malheureusement il est très probable que Trump fasse appel de cette décision. Cependant c’est une victoire pour nous, car chaque tribunal a constaté que cette interdiction est discriminatoire envers les musulmans », souligne Hussam Ayloush, directeur de la section Californie de CAIR (Conseil des relations américano-islamiques).

Le 18 octobre, CAIR, des associations musulmanes et d’autres ONG non confessionnelles de Los Angeles, New York et Washington ont également organisé une grande marche dans la capitale. Avec pour principal slogan, « No Muslim Ban Ever », mais aussi « Ni haine, ni peur, les musulmans sont les bienvenus ici », les manifestants se sont dirigés vers la Maison-Blanche. 

« Cette marche était le point culminant de plusieurs semaines de mobilisation à travers le pays. Notre voulions montrer que la communauté musulmane et ses alliés continueront à s’exprimer et à résister contre les politiques discriminatoires »,  a fait savoir Hussam Ayloush.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une