Dans un livre sur le « Mystère Sarkozy », Samuel Pruvot revient sur la création du CFCM et sur la méconnaissance de Nicolas Sarkozy quant à l'Islam.

Un livre dévoile les rapports de Nicolas Sarkozy avec les religions en France. Et notamment une phrase étonnante de l’ancien ministre de l’Intérieur chargé des cultes…

« La religion des barbus n’est pas drôle ! Je n’ai pas envie de me retrouver avec des gens aussi sinistres. » Voilà ce qu’aurait dit Nicolas Sarkozy à son arrivée place Beauvau, lorsqu’il venait d’être nommé ministre de l’Intérieur. Dans « Le Mystère Sarkozy », sorti ce jeudi, le rédacteur en chef au magazine Famille chrétienne, Samuel Pruvot, revient sur la nomination de Nicolas Sarkozy au poste de ministre de l’Intérieur et, donc, des Cultes.

Lorsqu’il rencontre sa conseillère Emmanuelle Mignon en arrivant à son poste, Nicolas Sarkozy lui demande si elle connaît « quelque chose aux musulmans. » Et de lui rétorquer : « Non ? Moi non plus ! » Le nouveau ministre se tourne alors vers un autre conseiller, Vianney Sevaistre, pour lui indiquer qu’il n’a pas envie de se « retrouver avec des gens aussi sinistres. » Pourtant, le futur président décide de créer, en 2002, le Conseil français du culte musulman (CFCM)… en 48 heures, selon Chems-Eddine Hafiz, aujourd’hui vice-président du CFCM.

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire