Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réclamé jeudi plus de « pression » sur Téhéran au lendemain de l’annonce par l’Iran d’une nouvelle réduction de ses engagements nucléaires.

« Ce n’est pas le moment de tenir des pourparlers avec l’Iran, c’est le moment d’accroître la pression » sur la République islamique, a dit M. Netanyahu avant de s’envoler pour Londres, où il doit rencontrer le Premier ministre britannique Boris Johnson et le ministre américain de la Défense Mark Esper.