Nasser al-Khelaïfi, ballon d’or ? Il est plus influent que Cristiano Ronaldo et ses 85 millions de followers sur Twitter, mais aussi que le patron de la FIFA Gianni Infantino. Président du PSG et patron de BeIn Media Group, le Qatari est le premier du Top 50 publié demain par France Football. Le discret patron du PSG est donc la personnalité qui fait et peut défaire le football. « Ce ne sont pas forcément ceux qui parlent le plus fort ni ceux qui s’agitent le plus visiblement » qui sont les plus puissants, résume Pascal Ferré, le rédacteur en chef de France Football. Le classement liste aussi bien des dirigeants que des joueurs stars, des hommes d’affaires ou encore des agents. Pour le magazine, « Nasser al-Khelaifi se classe à la première place en raison du rayonnement unique de son emprise ».

Nasser al-Khelaïfi a « initié la mue du PSG »

Il faut dire que, outre le PSG, « NAK » est le patron du diffuseur BeIN Media Group « qui arrose 55 millions d’abonnés », mais également « ministre sans porte-feuille d’un pays, le Qatar, qui va organiser la prochaine Coupe du monde, en 2022 ». Nasser al-Khelaïfi est donc un incontournable. Au niveau français, le Qatari a « initié la mue du PSG pour le transformer en véritable marque internationale ». En effet, rappelle France Football, sous l’ère Nasser, « le club est passé de 44 000 maillots vendus en 2011 à plus d’un million en 2019. Et d’une communauté digitale de 500 000 à plus de 87 millions ».

Nasser al-Khelaifi devant CR7 et Infantino

L’influent patron du PSG devance, dans le classement, outre CR7 et Infantino, des agents comme Mendes, Raiola ou Zahavi, des hommes politiques tels que Xi Jinping, mais également les stars du ballon rond, de Messi à Neymar, en passant par MBappé, Klopp, Guardiola ou Zidane. Sportivement, « NAK » a désormais la mainmise sur le football français : en 2015 puis en 2016, Paris a été le seul club en Europe à remporter tous les trophées nationaux possibles deux saisons d’affilée. En 2017, le PSG a, certes, laissé échapper le titre de champion de France à Monaco. Mais l’incroyable parcours du club en France, quelques saisons après le règne sans partage de l’Olympique Lyonnais, est indiscutable.

En 2015 déjà, ESPN avait estimé que l’ancien tennisman professionnel était l’un des hommes qui comptaient le plus dans le football. Dirigeant de Qatar Sport Investement, propriétaire du PSG, son groupe beIN Media Group est présent partout à travers le monde, du Moyen-Orient à l’Europe, en passant par l’Asie et l’Amérique dub Nord. ESPN le disait plus influent que Sepp Blatter, alors président de la FIFA. Alors en septième position, en cinq ans seulement, Nasser al-Khelaïfi est devenu le premier acteur du ballon rond.