La Belgique dans l’œil du cyclone. Après avoir été pointé du doigt suite à l’afflux de terroristes provenant de son sol, le royaume vient de sortir un rapport. L’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM), un organisme officiel placé sous l’autorité conjointe des ministres belges de la Justice et de l’Intérieur, indique dans un document qu’« un nombre croissant de mosquées et de centres islamiques » sont « sous l’emprise du wahhabisme, l’appareil missionnaire salafiste. » Daté de novembre 2016, ce rapport vient d’être publié par la presse belge et affirme que c’est le cas outre-Quiévrain, mais également « ailleurs en Europe. »

Selon l’OCAM, « les imams de mosquées ‘régulières’ sont en cours de ‘salafisation’ ou sont déjà ‘salafisés’ », peut-on lire dans L’Express, qui relaie ce rapport. L’Organe belge accuse l’Arabie Saoudite et les autres pays du Golfe de soutenir financièrement des imams et craint que le wahhabisme ne soit prôné dans certaines mosquées, plus particulièrement à Bruxelles, Anvers ou encore Malines. L’OCAM assure que, outre les fonds du Golfe, ce sont les médias qui participent à cette « wahhabisation » de l’Islam. « Dans sa mosquée, le petit imam modéré n’est pas au niveau pour faire face à cette force médiatique », indique le rapport, qui pointe internet et certaines télévisions du Golfe. Du coup, dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles, qui avait eu lieu en mars dernier, un député réclame la convocation de l’ambassadeur saoudien. Les relations diplomatiques entre les deux royaumes pourraient bien se tendre à l’avenir.