Une mosquée pour femmes pourrait bientôt voir le jour en Grande-Bretagne. L'initiatrice de ce projet veut en faire un lieu de tolérance.

En Grande-Bretagne, un projet de mosquée pour femmes fait polémique. Son initiatrice veut en faire un lieu de tolérance.

Bana Gora, fondatrice du Muslim Women’s Council, a présenté un projet de mosquée réservée aux femmes aux habitants de Bradford ce 2 août. Cet établissement serait la première mosquée gérée par des femmes en Grande-Bretagne. Et c’est d’ailleurs bien plus qu’une mosquée dont il s’agirait : en plus de la prière, devraient y être proposés une assistance en cas de divorce ou de deuil, des conseils juridiques, de l’aide parentale et de la nourriture pour les sans-abris, selon Madame Figaro.

En faire un lieu de tolérance

Selon le magazine féminin, l’objectif de Bana Gora est de « promouvoir l’éducation musulmane et permettre aux musulmanes britanniques de faire face aux problèmes comme la radicalisation. » « Pendant tout le temps où j’ai grandi dans le quartier, nous n’allions pas à la mosquée avec mes sœurs. On priait à la maison. Et pourquoi ne pouvait-on pas y aller avec notre frère et notre père le vendredi ? Parce que cela ne se faisait pas », se souvient l’initiatrice du projet.

Bana Gora l’assure : « Ce sont les habitants, les femmes, qui viennent nous voir et nous réclament cet espace. » Pour elle, « l’aliénation que les femmes ressentent a des conséquences profondes sur les générations plus jeunes, auxquelles on enseigne que l’Islam traite les hommes et les femmes comme des égaux spirituels. La pratique qui sépare hommes et femmes dans les mosquées contredit ces principes. » La président de l’association assure cependant qu’il ne s’agit pas d’exclure les hommes, mais de « créer un lieu dans lequel les femmes ne se sentent pas juste tolérées, comme c’est souvent le cas. » D’en faire un lieu de tolérance.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire