Contactez-nous

Société

La mosquée de Créteil porte plainte pour agression terroriste

Un homme avait foncé sur des fidèles à la sortie de la mosquée de Créteil, sans faire de blessés. La mosquée souhaite la requalification des faits et parle de terrorisme.

Publié

le

La mosquée de Créteil, qui s’estime victime d’une tentative d’assassinat à caractère terroriste, a déposé une plainte au parquet de Paris. A l’origine de la plainte, un automobiliste fou qui avait vu sa garde à vue interrompue pour être hospitalisé, en raison de ses propos incohérents. L’agresseur est titulaire d’une carte d’invalidité car il a été hospitalisé deux fois pour schizophrénie. Lors de son attaque, il avait été stoppé par des barrières situées autour de la mosquée, avant de percuter des voitures de fidèles présents à la mosquée. Le parquet de Créteil, dans le Val-de-Marne, avait alors ouvert une information judiciaire pour « tentative de meurtre en raison de l’appartenance supposée des victimes à une religion », « dégradations volontaires » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

« La non-saisine du parquet antiterroriste est une décision dangereuse »

Mais de con côté, l’Union des associations musulmanes de Créteil estime que « les faits ont été incorrectement qualifiés » et a déposé une plainte à la section antiterroriste du parquet de Paris. Dans cette plainte, Yassine Bouzrou, l’avocat de l’association, explique que « l’objectif » du suspect « était de troubler gravement l’ordre public en provoquant l’intimidation ou la terreur des personnes de confession musulmane. » Me Bouzrou estime que « la non-saisine du parquet antiterroriste est une décision dangereuse car cela revient à opérer une distinction non prévue par la loi entre les victimes du terrorisme. Le problème psychiatrique ne doit pas avoir d’influence sur la qualification pénale. »

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une