Le roi du Maroc Mohammed VI veut prôner un Islam ouvert. Après la formation des imams, il vient d’annoncer qu’il lançait une fondation sous forme de « think tank » consacré à la religion musulmane.

Ce lundi 13 juillet, le roi du Maroc a annoncé le lancement officiel de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, au palais royal de Casablanca. Objectifs ? Cette association, présidée par le roi, visera à « unifier les efforts des oulémas du Maroc et des pays africains pour servir l’islam », selon le Dahir relatif à la création de cette fondation qui réunira « des personnalités reconnues pour leurs connaissances en matière de sciences islamiques. »

Des Marocains, mais aussi des membres d’autres pays africains qui auront pour but de « combattre la pensée extrémiste » et de « faire connaître et prôner les valeurs de la tolérance. » En résumé, la fondation prône un islam tel qu’il est réellement : ouvert. Pour ce faire, l’organisation a annoncé qu’elle encouragerait « les recherches et les études dans le domaine de la pensée islamique. »

Mille imams seront formés au Maroc

De Rabat, les scientifiques vont donc réfléchir l’Islam, bien malmené par les extrémistes depuis plusieurs années. Le Dahir envisage « la possibilité de créer des branches dans les autres pays africains, dans le respect des lois en vigueur dans ces pays. » Un pas de plus dans la volonté marocaine de prôner un Islam ouvert : il y a quelques mois, l’institut Mohammed VI de formation des imams avait vu le jour : celui-ci accueillera des imams marocains, mais aussi africains et européens. Avec un budget de 230 millions de dirhams, l’institut aura pour objectif de former jusqu’à 1 000 imams.

Lutte contre l’extrémisme : le roi lance la Fondation Mohammed VI pour les oulémas africains (ici)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici