Le Maroc veut être « une porte d’entrée vers l’Afrique » pour la Chine