Le collectif Street Cred a utilisé le personnage de Miss Marvel pour détourner les messages de haine et d'islamophobie aux Etats-Unis.

A San Francisco, des artistes de rue ont utilisé la super-héroïne, Miss Marvel, pour détourner des affiches publicitaires islamophobes. «L’islam hait les Juifs : c’est dans le Coran» est l’un des slogans placardés sur les mini-bus de la ville. L’islamophobie aux Etats-Unis est une question de liberté d’expression !  

Stop à l’islamophobie aux Etats-Unis !

L’Initiative de défense de la liberté américaine connue aussi sous le nom de Stop à l’islamisation de l’Amérique a lancé une campagne Print et a loué plusieurs espaces publicitaires sur les mini-bus de la ville. L’objectif étant une communication islamophobe agressive. Cette organisation d’extrême droite a choisi des affiches montrant Hitler en pleine discussion avec «son fidèle allié, le chef du monde musulman». Sur les pancartes, on peut lire: « deux tiers de toutes les aides versées par les Etats-Unis le sont à des Etats islamiques. Arrêtons la haine, Arrêtons les aides au pays islamiques ». Protégée par les lois de la liberté d’expression, cette organisation a réussi à faire circuler ses messages de haine.

Face à l’impuissance des autorités, un collectif d’artistes de rue, le Street Cred, a décidé de répondre à cette islamophobie de l’extrême droite US. Ils interviennent en utilisant le personnage de Miss Marvel pour détourner les messages. Cette héroïne de la nouvelle série parue en 2014 est une jeune fille d’origine pakistanaise et musulmane. Sur les pancartes, on peut désormais voir la jeune héroïne appeler «tous les anti-fanatiques» à la rallier. Cette initiative a eu un impact positif. L’agence de transport de San Francisco a reversé les revenus de cette campagne islamophobe à la commission municipale des droits de l’homme pour compenser les préjudices causés par les messages de haine initialement affichés. Miss-Marvel-islamophobie Source (ici)

Salma Ben Taïeb

Laisser un commentaire