Il s’appelle Jérémy Benhaïm et se définit comme un « militant sioniste (…) toujours présent pour défendre l’image d’Israël dans le monde. » Ce dimanche après-midi, le jeune homme a dénoncé une manifestation anti-FN qui aurait tourné à l’antisémitisme. Vidéo à l’appui, il indique que les manifestants ont scandé : « Juifs, voleurs, assassins ! »

Sauf qu’en réalité, les manifestants criaient : « Flics, violeurs, assassin ! » Un slogan repris sur plusieurs pancartes en référence aux affaires Théo ou encore Adama Traoré.

Problème : le tweet mensonger du militant sioniste a fait le tour de la toile : de Gilbert Collard, membre du Front National, à l’avocat Gilles-William Goldnadel, plusieurs comptes influents ont repris l’information. Certains, comme Goldnadel, ont finalement reconnu leur erreur. Le député du FN, lui, est resté campé sur ses positions. Quant à Jérémy Benhaïm, après avoir posté sa vidéo, il a mystérieusement déserté Twitter, laissant son post mensonger se répandre comme de la poudre sur les réseaux sociaux.