Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo ira au Maroc la semaine prochaine, un « partenaire essentiel » dans la stratégie diplomatique des Etats-Unis dans la région, qui inclut la normalisation des relations avec Israël.

Après son arrivée à Rabat le 4 décembre, Mike Pompeo s’entretiendra avec le roi Mohammed VI, a précisé le département d’Etat. Le Maroc est un « partenaire essentiel pour nous », a dit un responsable du ministère américain des Affaires étrangères.

« Le Maroc joue un grand rôle à travers la région en tant que partenaire important dans la promotion de la tolérance (et) a aussi des liens et une relation apaisés avec Israël », a-t-il indiqué à des journalistes, sous couvert d’anonymat.

L’Egypte et la Jordanie sont les deux seules nations arabes à avoir signé un accord de paix avec Israël mais le Maroc, ainsi que d’autres Etats du Golfe comme Bahreïn, ont assoupli le boycott du monde arabe contre l’Etat hébreu.

Estimée aujourd’hui à moins de 3.000 personnes, la communauté juive marocaine reste par ailleurs la plus importante du monde arabo-musulman.

Ce responsable de la diplomatie américaine a également qualifié le Maroc de « bon partenaire du contreterrorisme », avec notamment le rapatriement de ses ressortissants qui avaient rejoint le groupe Etat islamique (EI) en Syrie.