Le CFCM a invité les imams, responsables de mosquée et fidèles musulmans à aller dans les églises dimanche.

Le CFCM a proposé aux musulmans qui le souhaitent de participer aux messes de ce dimanche, pour montrer leur « compassion » vis-à-vis des chrétiens catholiques.

Alors que, pour rendre hommage au père Hamel, assassiné il y a quelques jours dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, les membres de la Conférence des évêques de France ont appelé les catholiques à jeûner car il s’agit d’« un acte assez universel, que l’on retrouve dans les autres religion », le Conseil français du culte musulman (CFCM) a, de son côté, demandé aux musulmans de France de participer aux messes de dimanche prochain partout sur le territoire. Un mouvement de solidarité, auquel imams, responsables de mosquées et fidèles sont invités à se joindre, a indiqué le président du CFCM, Anouar Kbibech.

Le CFCM ne veut pas de la guerre de religions

En se rendant dans les différentes églises, les musulmans exprimeront ainsi leur « solidarité », indique un communiqué du CFCM, après « le lâche assassinat » du père Hamel. Anouar Kbibech invite ceux « qui le souhaitent » à se rendre à la messe « pour témoigner aux fidèles catholiques et chrétiens la solidarité et la compassion des musulmans de France suite à cet attentat tragique. » Au moment où Daesh tente de diviser la France, en lançant une guerre de religions, c’est l’occasion à tous de montrer la fraternité entre musulmans et chrétiens. Le CFCM avait également appelé les mosquées, ce vendredi, à « évoquer la place prépondérante qu’occupe dans la religion musulmane le respect des autres religions, ainsi que le respect des hommes de foi qui les portent. » Ainsi, le CFCM rappelle que le prophète a dit que « celui qui fait du mal injustement à un juif ou à un chrétien me trouvera en adversaire le jour du jugement dernier. » Le président du CFCM l’assure : « Les musulmans sont choqués. Ils veulent exprimer haut et fort leur solidarité. »

Mehdi Chaouali

Laisser un commentaire