En Corée du Sud, les universités proposent des menus halal dans leurs restaurants. Pourtant minoritaires, les étudiants musulmans disposent même de salles aménagées pour la prière.

Alors que le débat sur le halal dans les cantines fait toujours du surplace en France, en Corée du Sud, on avance à pas de géant. C’est dans les universités de ce pays en plein boom que le changement est le plus visible : comme l’indique le quotidien coréen, The Hankyoreh, les facultés coréennes proposent des menus halal dans leurs cantines. Et elles vont encore plus loin, installant, dans leurs murs, des salles de prières pour leurs étudiants musulmans. Comme à la Sejong University, où une de ces fameuses salles vient d’être inaugurée.

Menus halal, même dans les universités chrétiennes

Evidemment, derrière ce regain de halal, la Corée veut avant tout attirer des étudiants musulmans, notamment des pays asiatiques tels que la Thaïlande ou la Malaisie. Et là-bas, le débat sur la laïcité prend une toute autre dimension qu’en France… Ces salles de prières et menus halal dans les cafétérias sont en effet, selon les dirigeants des universités coréennes, des moteurs pour la laïcité. Pour Lee Jeong-Cheol, responsable des dortoirs de la Seoul National University, il est « important que les étudiants ne soient pas embêtés par des considérations religieuses. »

Et même les facultés chrétiennes s’y sont mises, indique The Hankyoreh, qui cite l’exemple de l’Ewha University. En 2012, l’établissement a ouvert une salle de prière ouverte aux croyants de toutes confessions. Les cantines de la Sun Moon University et de la Hanyang University, elles aussi chrétiennes, proposent à leurs étudiants de menus halal, qui plus est à bas prix. Dans le quotidien coréen, un étudiant pakistanais se félicite de cette « bonne nouvelle », étonné qu’on prenne autant en compte les attentes de la « minorité » musulmane.

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire