« Prose élite »Médine : « C’est à travers Victor Hugo, Verlaine et Maupassant que je me sens Français »