Et si un médicament permettait de lutter contre l’islamophobie ?