Contactez-nous
imam-maroc imam-maroc

International

Maroc : les imams appelés à la modération sur Facebook

Les autorités marocaines préviennent qu’elles n’accepteront pas les doubles discours d’imams sur les réseaux sociaux et demandent aux prédicateurs de se conformer à la charte établie par le ministère des Affaires religieuses.

Publié

le

C’est une circulaire tout ce qu’il y a de plus sérieux : le ministère des Habous et des Affaires islamiques a décidé d’appeler les imams et les oulémas à la retenue sur les réseaux sociaux. Une modération qui ne doit pas, selon le site marocain Bladi.net, « dévier de la ligne officielle », notamment sur Facebook où des responsables religieux locaux bénéficient parfois d’une belle visibilité.

La circulaire a été adressée aux médias. Dans celle-ci, le ministère rappelle que les oulémas, les imams et les différents prédicateurs peuvent continuer à « communiquer avec les citoyens. » Les réseaux sociaux doivent rester un lieu important pour les responsables religieux puisque, explique le ministère, « la technologie est un atout majeur lorsqu’elle est utilisée à bon escient, dans le respect des constantes de la Nation et conformément aux dispositions des textes juridiques qui régissent la fonction des oulémas et imams et conformément au guide de l’imam et du prédicateur. »

Et attention aux récalcitrants : les prédicateurs qui prendraient la mauvaise direction seront d’abord réprimandés officieusement avant, s’ils persistent, d’être ciblés par des mesures pénales en cas d’infraction avérée. Les autorités veulent éviter les « discours contraires », c’est-à-dire un éventuel double langage des prédicateurs sur Facebook et dans leurs mosquées.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope