Pour le moment le Maroc est toujours en première phase de son plan national de veille et de riposte face au covid-19.

Plusieurs mesures préventives ont été mises en place pour éviter la propagation du virus dans le royaume, notamment la fermeture des écoles, des lieux de culte et de certaines administrations.

Le cheikh Abou Naïm a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle il s’oppose fermement aux autorités marocaines suite à la fermeture des mosquées.

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que la brigade nationale de la police judiciaire a ouvert une enquête.

« Les déclarations du concerné représentent des actes criminels relevant de l’incitation à la haine et de la menace des citoyens par la perpétration d’actes qui portent une atteinte grave à la sûreté de l’Etat », précise la DGSN.

Le mis en cause a été placé en garde à vue « à disposition de l’enquête judiciaire » conclut le communiqué.

Même si le bilan total n’est que de 49 cas dans le royaume, tout près, en Espagne l’épidémie poursuit sa progression spectaculaire avec 13.716 cas et 598 morts dans le pays selon un communiqué du ministère de la Santé.