Au Maroc, les magasins Marjane Maroc halal bannissent définitivement l'alcool de leurs rayons.

Au Maroc, depuis la fin du mois de ramadan, l’alcool n’a définitivement plus droit de cité dans les enseignes de grande surface Marjane. Cette décision est motivée par le repositionnement marketing « familles nombreuses ».

Au royaume chérifien, le caractère halal des produits ou des services est largement incité. Ainsi, la finance halal ou les petits pots halal de la marque Agro-food Industrie enregistrent de plus en plus de succès. Avec Marjane c’est l’alcool qui est dans la ligne de mire. L’enseigne de grande distribution Marjane Maroc halal avait déjà défrayé la chronique en octobre 2013 lorsqu’elle avait annoncé l’arrêt de la vente d’alcool dans 16 de ses 32 magasins. Cette fois, depuis début août 2014, c’est la totalité des magasins qui ne vendent plus d’alcool.

Selon un cadre de l’enseigne, cette volonté de rendre les magasins 100% halal « est purement économique. Marjane veut désormais cibler les familles nombreuses en mettant en avant le concept de « grandes courses ». Cette clientèle consomme beaucoup, mais n’apprécie pas la proximité des rayons d’alcools. »

Marjane Maroc halal : motivation économique ou religieuse ?

Les enseignes Marjane interdisant la vente d’alcool sont détenues par la holding royale Société nationale d’investissement (SNI), holding contrôlée par la famille royale depuis 1966. Contrairement à Marjane, les enseignes Acima, détenues également par la SNI, continuent de vendre de l’alcool. L’argument religieux ne serait donc pas valable pour toutes les enseignes ?

Et si l’argument économique était à la base de cette interdiction ? En octobre 2013, une rumeur évoquait la vente d’une partie des parts de la SNI à un groupe originaire du Golfe. Cette rumeur avait été démentie. Enfin, il est bon de rappeler que l’année dernière, lors de la fermeture de 16 points de vente de spiritueux, les prix des produits Marjane avaient sensiblement augmenté pour compenser la perte en chiffre d’affaires. Les marocains doivent sans doute s’attendre à une prochaine hausse des prix dans les magasins de l’enseigne…

Yassine Bannani

Laisser un commentaire