Ce dimanche, elles seront 151. 151 comme le nombre d’enfants qui avaient été agenouillés et que la police avait forcé à se mettre les mains sur la tête pendant plusieurs heures. « Une violence policière inouïe, ce 6 décembre 2018 à Mante-la-Jolie », rappelle un collectif de mères mantoises qui ont décidé de signer un « appel pour une marche de la justice et de la dignité » qui aura lieu ce dimanche 8 décembre à Paris, au départ de Barbès. Ces mamans et ces femmes ont décidé de « se dresser contre l’arbitraire policier et pour l’amour de leurs enfants ».

Une des mamans du Collectif de défense des jeunes du Mantois explique, sur le site Cerveaux non disponibles, que l’« on ne veut plus entrer en lutte uniquement quand il y a un drame ». Il faut, continue-t-elle, « prévenir et se mobiliser contre toutes les injustices et contre toutes les violences, qu’elles soient systémique, qu’elles soient policières, les violences sociales aussi ».

, Les mamans du Mantois marcheront pour la justice et la dignité

Alors, ce dimanche, ces femmes seront déterminées. « Nous sommes en guerre ! », ont-elles d’ailleurs écrit en introduction de leur appel. « Aujourd’hui, nous sommes inquiètes de savoir que nos enfants ne sont plus protégés. Aujourd’hui, nous sommes en colère et nous sentons humiliées par le mépris de la justice », peut-on encore lire sur ce texte signé par des femmes qui veulent se « faire entendre tant à l’échelle locale qu’à l’échelle nationale ».

Un collectif qui exige la réouverture de l’enquête par l’IGPN, la fin d’un « traitement d’exception réservé à nos enfants, discriminés dès leur plus jeune âge sur le chemin de l’école ou aux abords de celle-ci », la fin des « contrôles au faciès » ou encore des « violences policières qui s’étendent au delà de nos cités et touchent aujourd’hui le mouvement social en général, les Gilets Jaunes en particulier, et quiconque ose opposer sa résistance face à ceux qui nous gouvernent ».