Guénhaël Huet, député Les Républicains de la Manche, a dénoncé la marche silencieuse des musulmans à Magnanville, suite à l'assassinat de deux policiers. Il accuse les musulmans de « duplicité. »

Alors que les musulmans de Magnanville ont marché pour dénoncer l’assassinat de deux policiers, un député parle de la « duplicité » d’une telle manifestation.

Suite au meurtre d’un couple de policiers à Magnanville par un individu se réclamant de Daesh, le collectif des mosquées mantoises a appelé les « citoyens français de confession musulmane » à une marche silencieuse. Comme pour éviter les sempiternels reproches faits aux musulmans de ne pas se désolidariser d’un acte avec lequel ils n’ont pourtant aucun lien. Lorsqu’ils ne défilent pas après un acte barbares, les Français musulmans sont critiqués par la droite. Cette fois, ils ont défilé et… ils ont été critiqués. Guénhaël Huet, député Les Républicains de la Manche et soutien d’Alain Juppé à la primaire des droites, s’est fendu, après cette marche silencieuse, d’un tweet étonnant… « Sincérité ou duplicité ? », demande l’élu.

Qu’ils condamnent ou non, les musulmans de France seraient donc forcément coupables… « Un digne représentant de la République serait à leurs côtés au lieu de les stigmatiser », a rétorqué à Guénhaël Huet le député PS des Hauts-de-Seine Alexis Bachelay. Le président de la mosquée de Mantes-Sud, Abdelaziz El Jaouhari, indique que cette marche a été faite « pour dire que la communauté musulmane n’a aucune responsabilité dans les actes criminels et la barbarie générés par le terrorisme, mais qu’elle se sent le droit et le devoir de les condamner et de se mobiliser contre. » Ajoutant que l’union entre la communauté musulmane et les politiques peut permettre d’« endiguer ce cycle infernal. » Une initiative qui n’a visiblement pas plu au député Les Républicains, dont le parti n’a pas encore manifesté pour se désolidariser de ses propos…

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire