Contactez-nous

International

A Madagascar, l’expansion du wahhabisme effraie l’Eglise

Face à la montée de la religion musulmane, et en particulier du wahhabisme, les chrétiens malgaches déplorent l’islamisation de leur île.

Publié

le

A Madagascar, la religion fait débat. Désormais, sur cette grande île, sectes évangéliques et prêcheurs wahhabites se côtoient. En 2017, le ministère malgache de l’Education faisait fermer une douzaine d’écoles coraniques. La population est majoritairement chrétienne à Madagascar, mais les musulmans ne sont pas invisibles : 30 % des membres de l’Assemblée nationale sont d’ailleurs musulmans — contre 10 à 13 % de la population. Alors que plusieurs sectes évangéliques prennent de l’ampleur, l’Islam fait débat sur l’île.

Il faut dire que le nombre de mosquées est passé, en 2016, de 90 à plusieurs centaines aujourd’hui. Mais c’est l’idéologie wahhabite qui effraie : Mahmoud Reza Khamis, le cofondateur du populaire Institut islamique de Madagascar, assurait, l’an dernier, être « très préoccupé par le repli des communautés, lié aux nouveaux arrivants d’inspiration wahhabite. » Et cela se voit avec l’augmentation du nombre de femmes portant le voile intégral, dans la capitale malgache mais également à Majunga, où le wahhabisme fait des émules.

L’argent du wahhabisme

Mathieu Pellerin, dans une Note réalisée par l’Ifri au profit de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie du ministère de la défense, rappelle cependant que « l’immense majorité des mouvements pouvant être considérés comme ‘islamistes’ sont non-violents, et c’est le cas de l’intégralité des organisations islamistes qui existent à Madagascar, qu’elles soient réputées proches des Frères musulmans ou bien d’inspiration wahhabite. » Les Malgaches qui enseignent la doctrine wahhabite n’ont d’ailleurs pas forcément de bonnes relations avec l’Arabie Saoudite, selon le chercheur.

Mais l’émergence du voile intégral inquiète, notamment au sein de l’Eglise qui sent qu’elle perd du terrain. Dans une interview, Mgr Désiré Tzarahazana, président de la conférence épiscopale de Madagascar et qui vient d’être nommé cardinal par le pape, assure qu’il y a une véritable stratégie d’expansion du wahhabisme : « Dans le Nord, on donne de l’argent aux femmes pour qu’elles portent le voile intégral, la burka, dans la rue, afin de manifester l’expansion de l’Islam dans le pays. Et le soir, elles remettent leurs habits normaux », dit-il.

Le religieux l’assure : à Madagascar, « la montée de l’islamisme est palpable ! C’est visible ! C’est une invasion. Avec l’argent des pays du Golfe et du Pakistan, ils achètent les gens. On voit des jeunes partir étudier en Arabie Saoudite et lorsqu’ils reviennent à Madagascar, ils sont imams. » Pour contrer cette montée de l’Islam, le cardinal propose… une évangélisation en profondeur.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope