Contactez-nous
Le président iranien Hassan Rohani appelle aussi les Musulmans à condamner l'Arabie saoudite pour sa gestion désastreuse du Hajj 2015. Le président iranien Hassan Rohani appelle aussi les Musulmans à condamner l'Arabie saoudite pour sa gestion désastreuse du Hajj 2015.

International

Invité par Rohani, Emmanuel Macron « envisage » un voyage en Iran

Alors que Trump remet en cause l’accord nucléaire avec l’Iran, Emmanuel Macron affirme qu’il envisage d’effectuer une visite officielle en terre perse.

Publié

le

Ce serait une première depuis 1976. Valéry Giscard d’Estaing était encore Président de la République. Pour la première fois depuis plus de quarante ans, un Président français pourrait donc poser les pieds en Iran. Emmanuel Macron a en effet annoncé qu’il envisageait de se rendre en pays perse. Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne et ancienne vice-présidente de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées au Sénat, estime qu’il s’agit d’une « excellente nouvelle, car l’accord sur le nucléaire est un progrès extraordinaire pour la sécurité et la stabilité de la région. » Le président français veut jouer un rôle en Iran, quitte à montrer son indépendance vis-à-vis des USA. A propos du président américain, Macron a d’ailleurs assuré que « la méthode de Trump sur l’Iran n’est pas la bonne. » Notamment, estime Nathalie Goulet, parce que « Donald Trump ne connait ni la région, ni ses implications. »

 « C’est une excellente nouvelle, car l’accord sur le nucléaire est un progrès extraordinaire pour la sécurité et la stabilité de la région » (Nathalie Goulet)

« J’ai expliqué à Donald Trump que c’était une mauvaise chose de durcir les choses avec l’Iran », assure Emmanuel Macron. Il faut dire que le président américain a, ce lundi, montré qu’il ferait tout pour mettre fin à l’accord nucléaire iranien. « Il pourrait y avoir une fin complète de l’accord, c’est une réelle possibilité », a affirmait Trump. Mais pour Nathalie Goulet, « détricoter l’accord sur le nucléaire ne dépend pas des Etats-Unis, c’est un accord qui concerne l’Union Européenne et les Nations Unies, et pas seulement les Américains. » Surtout, assure la parlementaire, « ce serait une erreur historique et stratégique, de plus ça obérerait de la parole des Etats-Unis pour toujours. » Dans deux mois, le Congrès américain pourrait réimposer les sanctions économiques contre Téhéran, qu’il avait levées en 2016. Le Sénat américain a appelé son président à s’entendre avec les Européens sur l’Iran.

« Détricoter l’accord sur le nucléaire ne dépend pas des Etats-Unis, c’est un accord qui concerne l’Union Européenne et les Nations Unies »

Emmanuel Macron veut en tout cas jouer un rôle important vis-à-vis de l’Iran. « Trump fait le choix de l’Arabie Saoudite contre l’Iran, alors que la bonne politique dans la région est d’arriver à faire la paix et de rétablir un lien de confiance entre les deux rives du Golfe », pense Nathalie Goulet pour qui, « la France, de ce point de vue-là, va avoir une position équilibrée entre les deux pays. » Et la sénatrice de rappeler que « le dernier président qui a décidé de ne pas suivre les Etats-Unis, c’est Jacques Chirac qui avait refusé d’aller en Irak, et l’histoire nous a donné raison. » L’accord nucléaire paraphé par Obama est aujourd’hui soutenu par la France, mais également par l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Le déplacement d’Emmanuel Macron en Iran serait un symbole fort : l’Iran est une puissance économique importante. PSA, Renault et Total ont déjà effectué leur retour dans ce pays. La venue d’Emmanuel Macron à Téhéran serait un pied-de-nez à Donald Trump.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une