Contactez-nous

Politique

Loi de 1905 : Castaner continue de recevoir les représentants des cultes

Le ministre de l’Intérieur poursuit ses consultations avec les autorités religieuses, dans le cadre de la modification de la loi de 1905, notamment avec le président de la Fédération protestante de France.

Publié

le

En fin de semaine dernière, Christophe Castaner recevait les dirigeants du CFCM. Lundi, c’était au tour de François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France de s’entretenir avec le ministre de l’Intérieur. 

«Le gouvernement prend très au sérieux la question de la place des religions dans la société et l’organisation de l’islam de France», a déclaré à Libération François Clavairoly, suite à sa visite. 

Selon le responsable protestant, des documents écrits devraient être prochainement transmis aux cultes et le projet de modification de la loi de 1905 bientôt finalisé.

Sur Public Sénat, François Clavairoly s’est exprimé plus longuement sur le sujet et notamment sur l’organisation de l’islam de France. Pour lui, ni l’Etat ni les autres cultes ne devraient s’en mêler. 

« Le problème qui nous est posé ce n’est pas d’abord de dire : « Faut-il changer la loi ou pas ? » mais c’est de dire « est-ce que l’Islam va s’organiser de telle façon qu’une fois qu’il aura réglé sa question de la rémunération des imams, de la formation des imams et de la construction des mosquées il pourra entrer dans ce dispositif ? Je crois que ce dispositif est tout à fait apte à assumer cette réalité nouvelle » a t-il déclaré sur le plateau de l’émission « On va plus loin ». 

« Le problème c’est que nous, nous voyons l’islam sous l’angle le plus négatif qui soit. Il est potentiellement dangereux dans sa prédication et potentiellement torve dans sa gestion de l’argent. Mais c’est quand même incroyable de parler de l’islam ainsi. C’est quand même, même scandaleux. Au moment où l’on encourage (…) cette installation légale, admise par tous, de la deuxième religion dans le pays (…) il faut être très très vigilant sur la façon dont nous parlons de ce sujet. Je pense que nous devons, non pas nous mêler nous-mêmes de l’organisation de l’islam, ni l’Etat, ni les autres confessions, ni les laïcs mais c’est aux musulmans à faire cela. Et puis ensuite de vérifier si la loi correspond à cette organisation », a t-il ajouté. 

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope