C’est un peu comme si Al Capone accusait François Fillon d’être un bandit… Invité de l’émission « Today » sur NBC, George W. Bush s’est laissé aller à quelques critiques acerbes concernant le président des Etats-Unis Donald Trump. Celui qui fut le locataire de la Maison-Blanche de 2001 à 2009 s’en est notamment pris à la politique islamophobe de Donald Trump. Le va-t’en-guerre de l’époque a tenu à rappeler au nouveau leader américain que, contrairement à ce que ce dernier laisse penser, « les terroristes n’étaient pas des gens religieux. » Une façon d’affirmer à Donald Trump que stigmatiser les musulmans ne l’aidera pas à régler les problèmes de terrorisme. George W. Bush rappelle également au président des Etats-Unis que la liberté religieuse est primordiale en Amérique. « C’est très important pour nous de reconnaître qu’une de nos forces, c’est de laisser les gens prier comme ils veulent, ou ne pas prier du tout. Le fondement de notre liberté, c’est le droit de croire librement », a-t-il expliqué. Rappelant que les terroristes sont « des gens qui veulent promouvoir une idéologie, et nous avons dû faire face à ce type d’idéologies dans le passé. » Bush Jr. a par ailleurs tenu à dire tout le mal qu’il pensait du « Muslim Ban ». Et à fustiger les décisions prises par Trump. « Je suis pour une politique d’immigration accueillante, et qui soit conforme à la loi », explique-t-il. Si même George W. Bush estime que Donald Trump va trop loin, c’est dire…