Contactez-nous

Société

L’invitation de Hassan Iquioussen à Echirolles fait polémique

Hassan Iquioussen doit tenir une conférence dimanche prochain à Echirolles (38). Dans un communiqué, la préfecture de l’Isère a déjà prévenu qu’elle serait attentive aux propos qui y seront tenus.

Publié

le

« Je serai très attentif à ce que les propos tenus dans les différentes manifestations qui nous sont signalées adhèrent aux valeurs républicaines de tolérance et de respect, et soient conformes aux lois » a écrit dans un communiqué hier, le Préfet de l’Isère, suite à l’annonce de la venue d’Hassan Iquioussen à Échirolles.

Le prédicateur musulman doit en effet intervenir lors d’une conférence portant sur le thème de la « Mosquée du 21e siècle », prévue le 17 février prochain.

Un évènement qui doit également permettre de lever des fonds pour la construction à Grenoble de la mosquée du quartier Tesseire.

Mais déjà, des élus municipaux ont fait part de leur mécontentement, à l’instar d’Alexis Jolly (Rassemblement National), qui a interpellé le préfet dans un courrier. Il rappelle sur Twitter les déclarations « racistes, anti-France et antisémites » d’Hassan Iquioussen.

Le maire communiste d’Échirolles, craindrait également « des débordements autour de cette conférence » selon les informations de France Bleu.

Hassan Iquioussen, connu pour les prêches de sa chaîne Youtube a souvent fait parler de lui dans le passé, notamment pour des déclarations jugées antisémites.

Le membre de l’UOIF avait qualifié les juifs d’hommes « avares et usuriers » et dans « le top de la trahison et de la félonie ». Des propos révélés en 2004 par le journal l’Humanité, pour lesquels Hassan Iquioussen avait reconnu son erreur. Il était également apparu au côté d’Alain Soral en 2011 et 2012.

L’Association des musulmans unis (AMU) qui organise l’évènement, a réagi aux critiques. Contactée par France 3, elle s’est dite « étonnée par cette polémique », qu’elle juge « infondée ».

« Hassan Iquioussen est un réformateur, l’un des prédicateurs les plus ouverts qui appelle notamment les femmes musulmanes qui souhaitent travailler à retirer leur voile », a ajouté l’association. 

Elle précise dans un communiqué sur Facebook sa surprise, après avoir également reçu « des messages de haine et de violence de la part de certains musulmans, ayant une vision littéraliste de l’islam, et ne souhaitant pas la venue de Hassan Iquioussen ».

Enfin, l’AMU se défend de toute accusation d’antisémitisme. « Nous réaffirmons dans ce courrier notre désapprobation totale et complète à toutes formes d’antisémitisme, notre association œuvrant de manière active depuis des années à entretenir un dialogue inter-religieux nourri, prospère et sincère ». 

Laisser un commentaire

Prières

Tweets

Muslimoscope

A la une