Contactez-nous

Société

Pour Lilian Thuram, « le racisme est dans notre culture »

L’ancien footballeur des Bleus Lilian Thuram va dans les écoles pour parler du racisme aux enfants. Il vient également de sortir une nouvelle bande-dessinée sur ce thème.

Publié

le

Paru le 30 mai, le tome 2 de « Tous super-héros » traite du thème très contemporain des réfugiés. Co-scénariste de cette bande-dessinée, l’ancien champion du monde Lilian Thuram milite contre le racisme via l’écriture. Il profite de la Coupe du Monde pour mêler le football et son message contre le racisme. « On ne naît pas raciste, on le devient », dit l’ancien sportif de haut niveau qui a créé une fondation qui porte son nom.

A LCI, Lilian Thuram réaffirme que la lutte contre le racisme passe par l’éducation. « Le racisme n’est pas quelque chose de naturel. Si vous mettez ensemble des enfants très jeunes, et peu importe leur couleur de peau, il ne va pas y avoir de rejet. Cela n’est pas inné », assure-t-il. Pour l’ex-champion du monde, les enfants « ne font que reproduire un schéma qui est extrêmement vieux et que l’on retrouve parfois au travers du discours familial, ou dans ce qu’ils perçoivent. »

« On parle des Noirs comme faisant partie d’une minorité mais ce sont les Blancs qui sont les moins nombreux sur notre planète »

Et « le racisme est dans notre culture », résume-t-il. Thuram se rappelle de l’existence d’« un livre à l’attention des enfants où il est écrit mot pour mot que la race la plus parfaite est la race blanche et on a utilisé ces livres jusque dans les années 50. » Pour déconstruire les discours racistes, l’ancien défenseur des Bleus va donc dans les écoles pour discuter avec les élèves.

L’ancien joueur de Monaco livre un témoignage fort : « Parfois dans les écoles, je demande aux enfants de couleur blanche de lever la main et puis je leur montre une feuille blanche et je leur redemande de quelle couleur ils sont, et là les enfants me répondent : ‘On est beige’. Du coup, je leur rétorque : ‘Alors pourquoi dites-vous que vous êtes blanc ?’ et à chaque fois, ils me disent : ‘Ben parce qu’on nous l’a toujours dit’. » Pour Lilian Thuram, « tout est une question de discours. On parle par exemple des Noirs comme faisant partie d’une minorité. Là encore c’est faux, ce sont les Blancs qui sont les moins nombreux sur notre planète. Tout comme les femmes sont plus nombreuses que les hommes. »

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité