En France comme ailleurs en Europe, la politique xénophobe anti-halal est de mise.

Le parti du Front National ne cesse de prendre de l’ampleur en France. Qu’ils soient belges, italiens ou hollandais, les partis d’extrême droite en Europe suivent cette même tendance. Principale bête noire de ces partis : les musulmans. Et pour attaquer facilement la Oumma, quoi de plus pratique que de blâmer le halal ?

Lors des dernières élections, on a vu l’accession au pouvoir de nombreux maires frontistes, comme ce fut le cas à Hayange avec l’islamophobe Fabien Engelmann. A peine arrivé au pouvoir, ce nouveau maire s’est employé à stigmatiser la population musulmane. Parmi les décisions prises, il a imposé la fermeture le dimanche d’une boucherie halal et le déplacement de vendeurs maghrébins hors de la zone de vente principale du marché municipal.

Pour faire peur aux français, Marine Le Pen assène à qui veut l’entendre que les surplus de viande halal sont réintégrés dans le circuit traditionnel de la viande. Mme Le Pen se trompe totalement, confondant viande casher et viande halal. En effet, les juifs ne mangent pas la partie arrière de l’animal qui est réintégrée dans le circuit classique. Cette méprise a également été répétée par la rapporteur au Sénat, Sylvie Goy-Chavent : « pour des raisons religieuses et pratiques, les musulmans ne consomment pas l’arrière des animaux : ces parties sont donc écoulées dans le circuit de distribution classique ». Malheureusement, ce discours xénophobe empreint d’ignorance trouve écho parmi de nombreux français…

L’anti-halal en Europe fait recette

Les partis d’extrême-droite européens surfent aussi sur cette vague islamophobe. Par exemple, le parti belge Vlaams Belang se bat chaque année contre l’abattage rituel halal. En Italie, le discours anti-halal est également de mise où la Ligue du Nord milite pour l’interdiction de l’abattage rituel.

Selon ces partis, cette interdiction est motivée par la protection du bien-être animal. Cela nous rappelle le discours de Brigitte Bardot qui milite pour que cesse l’abattage rituel halal et casher. Pourtant, d’après des études scientifiques, l’abattage rituel avec étourdissement permet à l’animal de ne pas souffrir, ce qui va dans le sens de la protection animale.

Que l’on soit en France ou en Europe, il faut rappeler à ces xénophobes que l’on vit dans un pays laïc, où la liberté de culte est un droit. Il appartient à chacun de vivre sa religion comme bon lui semble. Interdire une pratique comme le halal va à l’encontre de la liberté de culte !

Source : ici

Mehdi Chaouali

Laisser un commentaire