« Qui a fait cette faute-là, qui a donné une place pareille à une noire ? ». C’est le type d’insultes racistes reçues par « Madame Pauline », qui tient la boulangerie « Chemins des Pains » de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Depuis son arrivée en 2006, la commerçante se dit victime d’injures à répétitions : « Il y a des personnes qui me lancent ‘Chimpanzé’ » ou « Franchement vous n’avez pas de place parmi nous », raconte t-elle dans un témoignage vidéo.

Une vidéo diffusée le 26 février dernier par la Ligue de défense noire africaine (LDNA), qui a décidé de mettre en lumière la situation de la boulangère, originaire du Cameroun.

Celle-ci met aussi en cause la municipalité de Levallois et la co-propriété. Pour elle, les deux seraient complices et tenteraient de freiner son commerce en refusant qu’elle installe une cheminée d’extraction pour faire du pain (sa boulangerie étant seulement un dépôt).

La mairie elle, dit être au courant de la situation et informe qu’une plainte a déjà été déposée.

« Il y a deux ans, un pasteur a écrit à la mairie pour signaler un problème avec la co-propriété et les insultes racistes », a fait savoir Isabelle Balkany, première adjointe du maire, au HuffPost.

Elle indique que la commerçante n’aurait pas ramené les éléments nécessaires pour étayer sa plainte, malgré les relances du commissariat. La LDNA, elle affirme que des dépôts de plaintes  ont été refusés par la police municipale.

« C’est un immeuble privé. Nous, ville, ne pouvons vraiment rien faire. On n’a pas à intervenir et nous n’avons pas à donner notre avis sur la question », a également réagi l’élue aux accusations de passivité de la mairie.

Les internautes eux, ont rapidement réagi et lancé une cagnotte en ligne pour soutenir la boulangère dans ses frais de procédures contre le syndicat de co-propriété. Plus de 8600 euros ont déjà été récoltés, alors que 3000 euros seulement été espérés.