Ils sont dix-huit. Et les noms sont prestigieux. De Rokhaya Diallo à Edgard Morin, en passant par l’historien Benjamin Stora. Ces dix-huit hommes et femmes sont issus d’horizons très différents : intellectuels, journalistes, universitaires spécialisés en anthropologie, histoire, sciences de l’éducation, sociolinguistique, sociologie ou encore philosophie. Ils ont sorti, il y a quelques jours, une « Lettre ouverte contre l’instrumentalisation politique de la laïcité. » Dans ce livre, aux édition de l’Aube, ces personnalités ont décidé de l’élever « contre l’utilisation frauduleuse de ce bien commun qu’est la laïcité. » Les auteurs dénoncent que cette notion ait été « accaparée à des fins électo­ralistes. » Elle ne peut en aucun cas, disent-ils, « servir de support idéo­logique au rejet et à l’exclusion. Elle ne peut pas être ce mur de séparation que d’aucuns aimeraient bâtir au sein de notre communauté nationale. » Pour ces dix-huit personnalités, la laïcité est avant tout « un état social qui nous permet de vivre ensemble, au-delà de nos différences d’origine et d’options spirituelles. » Un livre indispensable au moment où la campagne présidentielle bat son plein et alors que, aussi bien à droite qu’à gauche, de nombreux Français ont lancé l’idée d’une laïcité identitaire. Réhabiliter la laïcité et prôner la tolérance, voilà le rôle de cet ouvrage à lire absolument.