Le député du Loiret, Serge Grouard, vient de publier une lettre virulente à destination des musulmans de France, dans laquelle il emploie des mots durs.

Un député Les Républicains publie une « lettre aux musulmans de France », dans laquelle il fustige les 5 millions de musulmans et compare le voile à une ségrégation des femmes au quotidien.

Chez Les Républicains, la parole se libère… Le député du Loiret, Serge Grouard, estime que « beaucoup de Français en ont assez » des musulmans. Dans une lettre qu’il a publiée sur son compte Facebook, le député explique tout d’abord que, parce que les musulmans sont en France depuis « une cinquantaine d’années pour la plupart d’entre (eux) dans un pays qui en compte deux mille », ils devraient « avoir plus de devoirs que de droits. » Il dénonce notamment « la revendication du droit à la différence jusqu’au communautarisme et au repli identitaire. » « Certains d’entre vous sont dans l’indifférence, d’autres dans le refus et le combat idéologique. Quelques-uns ont sombré dans la violence », écrit Serge Grouard.

« Le voile n’est pas dans nos traditions »

Le député commence de façon plutôt banale, rappelant que « le terrorisme est le fait de quelques dégénérés. » Dès le deuxième paragraphe de sa lettre, Serge Grouard reprend un argument largement répandu : « Il y avait en France cinq mosquées en 1965. Cinquante ans plus tard il y en a 2 500 et quelques (mosquées et lieux de prière).  Je vous pose cette simple question : Quel pays musulman aurait accepté de construire autant d’églises en si peu de temps ? », demande-t-il, pour rappeler que « les Français sont très tolérants. » Le député Les Républicains parle de l’« hypocrisie dans (les) silences gênés (des musulmans) après les attentats de Charlie Hebdo. Pour Serge Grouard, les musulmans sont « nouveaux sur la terre de France », et c’est donc « d’abord à (eux) de vous adapter à nous et non pas l’inverse. »

Un discours qui n’a finalement pour objectif que d’arriver au sujet du moment : le voile. « Il n’est que temps que vous fassiez cette révolution de la séparation de la Religion et de l’Etat », demande-t-il, ajoutant que cela signifie que, « dans le domaine public, il ne peut pas y avoir de ces manifestations de communautarisme allant parfois jusqu’à la provocation. Je veux le dire clairement : le voile n’est pas dans nos traditions comme il n’est pas normal qu’il y ait des menus différenciés à l’école. » Pour Serge Grouard, le voile représente « l’infériorité de la femme par rapport à l’homme pour mieux la soumettre. » « Il n’est que temps que cesse cet obscurantisme dans un pays où les femmes ont beaucoup lutté pour parvenir à une égalité encore très imparfaite », continue-t-il. Ses mots sont violents. Grouard parle de « ségrégation des femmes au quotidien. » Ça y est, Les Républicains marchent enfin sur les traces de Manuel Valls

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire