Les suggestions Google lorsqu'on effectue des recherche sur l'Islam sont parfois islamophobes. Mais ce serait de la faute des internautes.

Des recherches à propos de l’Islam et des musulmans sur Google donnent généralement lieu à des suggestions de clichés racistes et islamophobes. Mais Google n’y est pour rien, ce serait la faute d’un algorithme « neutre », selon l’entreprise américaine.

L’« imam Google » — comme l’appelle Xavier Bertrand — serait-il en réalité islamophobe ? La question peut se poser, car lorsque l’on effectue une recherche sur la version française du moteur américain, les résultats de la saisie semi-automatique sont pour le moins étonnants : en tapant « l’Islam est-il », Google nous propose une liste d’occurrences comme « une religion pour les noirs », « dangereux » ou « une menace pour la France. » Pour la recherche « les musulmans s », les résultats proposés par le moteur ne sont pas plus intelligents. La saisie semi-automatique de Google est-elle raciste ?

Google et l'Islam Google et les musulmans

Ce sont les recherches des internautes qui font Google

Depuis plusieurs années, Google dément ces allégations. Et s’en explique : « Les prédictions de la saisie semi-automatique sont générées automatiquement par le biais d’un algorithme, sans aucune intervention humaine », précise-t-on au siège du géant de l’internet. « Elles sont basées sur un certain nombre de facteurs objectifs, comme la fréquence de recherche d’un terme par les utilisateurs précédents. Les requêtes de recherche renvoyées dans le cadre de la saisie semi-automatique reflètent les activités de recherche des internautes et le contenu des pages web », résume Google.

Ce sont donc les internautes qui font Google. Mais ne serait-il pas possible de filtrer les suggestions racistes et islamophobes ? En 2012, le moteur de recherches avait accepté, suite aux demandes répétées des organisations de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, de supprimer le terme « juif » dans les suggestions de recherches associées aux noms de personnalités. En effet, à chaque fois que le nom d’un animateur télé était tapé sur Google, on proposait à l’internaute l’occurrence « juif. » Encore une fois, Google n’y était pour rien. La raison était que, plus les gens « chassaient » les hommes et femmes de télé juifs, plus l’occurrence remontait dans le moteur de recherches.

La confession des sportifs et des animateurs télé supprimée

Cet algorithme théoriquement neutre a donc été modifié pour ne plus faire apparaître cette occurrence qui participait à véhiculer les clichés — un tiers des Français estiment que les juifs ont plus d’influence que les autres dans la finance et les médias —. Désormais, il semble en être de même pour la confession musulmane des sportifs — oui, les sportifs sont tous musulmans pour les Français — : lorsque l’on recherche « Franck Ribéry » ou « Karim Benzema » sur Google, là où on nous proposait il y a quelques années « musulman » dans les suggestions, ce n’est désormais plus le cas. C’est déjà ça…

Yassine Bannani

Laisser un commentaire