Le halal, c’est-à-dire le licite, obéit à certaines règles fondamentales. En effet, le halal a pour base des règles juridiques strictes. Si aujourd’hui il existe des dissensions, notamment sur la nourriture halal, il ait des principes de base à respecter.

Les savants se basent sur deux textes : Le Coran (textes sacrés révélés) et la Sunna (Dogme et pratiques du prophète – Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

Voici trois versets importants concernant la nourriture halal :

« Ô vous les croyants ! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Dieu, si c’est lui que vous adorez. Il vous interdit la chair de la bête morte, le sang, la viande de porc et ce sur quoi on a invoqué une autre divinité que Dieu. Il n’y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. » [Coran 2/171-173]

« Dis : « dans ce qui m’a été révélé, je ne trouve d’interdit, à aucun mangeur d’en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu’on a fait couler, ou la chair de porc – car c’est une souillure – ou ce qui, par perversité, a été sacrifié à autre que Dieu. » Quiconque est contraint, sans toutefois abuser ou transgresser, ton Seigneur est certes Pardonneur et Miséricordieux. » [Coran 6/145]

« Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle d’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées… » [Coran 5/3]

Il est à noter qu’il existe des exceptions et que des hadiths viennent expliciter et compléter ces versets.

 

 

 

Crédit image : Crystalina (CC BY SA)

LeMuslimPost

Laisser un commentaire