L’UEFA autorise désormais les joueurs musulmans de l’Euro à retirer la bouteille de Heineken du pupitre des conférences de presse.

La scène avait fait le tour du monde : Ronaldo, en conférence de presse, écartait deux bouteilles de Coca Cola et préconisait de boire de l’eau plutôt que du soda. Peu de temps après, c’est Paul Pogba qui s’était présenté en conférence : il avait, lui, enlevé une bouteille de bière de la marque Heineken, l’un des sponsors de l’Euro. S’il s’agissait d’une bière sans alcool, force est de constater que le joueur ne souhaitait pas être associé à la marque.

Ce n’est pas une première dans le monde du football : en 2018, le gardien de but égyptien, nommé homme d’un match, avait refusé de retirer son prix estampillé Budweiser. Ribéry, lui, avait eu l’autorisation du Bayern Munich de ne pas brandir une chope de Paulaner, le sponsor du club bavarois qui, chaque saison, fait poser ses joueurs une bière à la main.

Face à ce malaise récurrent, l’UEFA a accepté, pour cet Euro, que les joueurs de confession musulmane puissent demander à ce qu’il n’y ait pas de bouteille de bière sur leur table en conférence de presse.

Dès cette semaine, Karim Benzema a pu, après France-Portugal, parler sans qu’il n’y ait une Heineken devant lui. Homme du match, avec un doublé, Benzema n’a pas eu à écarter la fameuse bouteille devant les journalistes, au risque de mettre mal à l’aise la marque d’alcool.

Un service aux joueurs musulmans, mais surtout à Heineken : quand Ronaldo a écarté les bouteilles de Coca Cola, la multinationale a vu son cours en bourse chuter. L’UEFA sait que Heineken pourrait remettre en cause son contrat si un geste à la Pogba se reproduisait. Heineken a en effet signé un contrat annuel avec l’UEFA de près de 38 millions d’euros. La marque avait affirmé que la bière sans alcool permet « d’aider les consommateurs à diminuer leur consommation d’alcool ».

Dans un premier temps, l’UEFA a demandé aux joueurs de ne plus reproduire de tel geste, avant de se raviser et d’autoriser, pour raisons religieuses, les joueurs à refuser de parler devant une bouteille de Heineken.