Ce mercredi, un avion-cargo décolle de Paris vers Alger. L’Association franco-algérienne de pneumologie veut prêter main forte aux médecins algériens.

Vingt tonnes de matériel médical neuf destiné à la lutte contre le Covid-19 seront acheminées, à partir de demain, vers l’Algérie. Dans un communiqué, l’Association franco-algérienne de pneumologie (AFAP) affirme son engagement dans la lutte contre le coronavirus « afin de prêter main forte aux médecins algériens qui se battent au quotidien contre la pandémie ».

En Algérie, la situation est en effet alarmante : la hausse des cas de contamination inquiète. De 500 cas par jour début juillet, la cadence s’est accélérée et le nombre de contaminations quotidiennes a au moins triplé. Selon des sources sur place, plus de 12 000 patients atteints du Covid-19 reçoivent actuellement des traitements dans les hôpitaux du pays. Mais la rupture du stock d’oxygène dans plusieurs établissements affole les populations locales.

L’AFAP a donc dépêché en urgence « un premier avion-cargo pour Alger », dont le départ est prévu ce mercredi 3 août. « Il acheminera des concentrateurs d’oxygène de 5 et 10 litres, des appareils de pression positive continue, des appareils de ventilation non invasive, des aspirateurs de mucosités, des nébuliseurs et des lits médicalisés », indique le communiqué de l’association.

Une initiative soutenue, selon l’AFAP, par les plus hautes autorités algériennes qui « accompagnent cette initiative à travers le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger via le Consulat Général d’Algérie à Paris ». L’association a aussi pu compter sur le soutien de la compagnie nationale Air Algérie, qui « a mis gracieusement à disposition des avions pour le transport du matériel médical ».

La diaspora algérienne en France s’est donc mobilisée. Les professionnels de la santé également. Car « des spécialistes pneumologues et réanimateurs franco-algériens partent également cette semaine pour prêter main forte à leurs consœurs et confrères exerçant dans les services Covid de différentes villes algériennes », affirme l’Association franco-algérienne de pneumologie.

Présidée par le Docteur Lamia Chergui, Pneumologue au centre universitaire Tenon à Paris, l’AFAP fête cette année ses 18 ans. L’association « tisse des liens entre la France et l’Algérie » et compte aujourd’hui près de 150 adhérents en France et plus de 400 en Algérie, conclut le communiqué de presse.