L’économie de la Oumma inclue tous les secteurs dont la foi musulmane joue un rôle . Elle attire la convoitise des investisseurs.

L’économie de la Oumma croît à un rythme soutenu, attirant les investisseurs du monde entier, captivés par cette manne importante.

Le secteur de l’économie de la Oumma inclue plusieurs segments dont la finance islamique et l’alimentation halal. La forte croissance de ce secteur attire de nombreux investisseurs, pas forcément d’obédience musulmane.

Dans les faits, il existe deux types d’entreprise : celles venant de l’extérieur et qui souhaitent s’introduire dans les marchés musulmans, et celle provenant de la Oumma et qui désirent se renforcer sur la croissance du marché.

Le premier type d’entreprises cherche à créer des opportunités et à capitaliser sur les marchés musulmans comme il le ferait avec n’importe quel autre marché. Ces entreprises ne sont pas motivées par des valeurs musulmanes mais adhèrent à ces valeurs dans le but d’atteindre ces marchés.

Pour les entreprises « musulmanes » cette nature est onsubstantielle, c’est une part de leur raison d’être. Elles appliquent en ce sens les standards de qualité de façon plus naturelle et cherchent actuellement à s’orienter dans l’innovation.

L’économie de la Oumma est en pleine croissance

L’économie de la Oumma comprend tous les secteurs dans lesquels la foi musulmane joue un rôle important. Ainsi la finance islamique et l’alimentation halal font naturellement partie de cette économie. Suivies par toutes les activités qui ont récemment emboîté le pas comme le tourisme, les cosmétiques, les produits pharmaceutiques, les médias et les loisirs. Ces sous-segments peuvent être inclus dans le segment des lifestyle products ou « produits liés au mode de vie ».

Ce segment des produits liés au mode de vie est celui qui croît le plus rapidement. En effet, selon un rapport dévoilé par l’agence de presse Thomson Reuters, la taille totale du marché de l’alimentation halal et des produits liés au mode de vie musulmane devrait croître de 1.6 trillion de dollars aujourd’hui à 2.46 trillions en 2018.

L’économie de la Oumma  englobe également les économies des pays musulmans à travers le monde, estimées à 8 trillions de dollars. Elle réunit une population de 1,6 milliards d’individus qui croît à un taux deux fois plus important que le taux de croissance mondial.

Historiquement, l’investissement dans le marché musulman a longtemps été concentré sur deux segments : la finance islamique et l’alimentation halal. La taille totale du marché musulman est estimée à approximativement 10 à 12 trillions de dollars. Avec un taux de croissance de 1,5%, soit deux fois celui de la population mondiale, la population musulmane est porteuse de croissance. Les produits liés à au mode de vie musulman sont donc une niche importante à exploiter.

Ceci explique pourquoi tant d’investisseurs étrangers souhaitent coûte que coûte pénétrer les marchés musulmans, quitte à s’adapter aux habitudes de consommation, et parfois tenter de les changer…

Source : ici

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire