« Le premier cas confirmé de nouveau coronavirus a été recensé dans la province de Hadramout », a indiqué sur Twitter la commission gouvernementale d’urgence nationale sur la pandémie Covid-19.

La personne contaminée reçoit des soins médicaux et son état est stable, a précisé ce comité, dirigé par le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi.

Les équipes médicales ont pris toutes les précautions nécessaires pour éviter une éventuelle contamination, a ajouté le comité, qui a promis davantage de détails en fin de journée.

Des organisations humanitaires ont averti de répercussions potentiellement catastrophiques d’une épidémie du nouveau coronavirus dans ce pays ravagé par cinq ans de guerre entre rebelles soutenus par l’Iran et troupes yéménites alliées à l’Arabie saoudite.

Un cessez-le-feu unilatéral décrété par la coalition menée par les Saoudiens a débuté jeudi au Yémen, Ryad disant espérer voir cette trêve justifiée par le besoin de lutter contre la maladie Covid-19 conduire à une fin du conflit de cinq ans.

« La crise Covid-19 éclipse tout: la communauté internationale doit intensifier ses efforts et travailler pour protéger le peuple yéménite », avaient renchéri jeudi les Emirats arabes unis, membre de cette coalition.