Pour la majorité des fidèles, le Ramadan début dimanche. Pour ceux affiliés à l'UOIF, le Ramadan a commencé samedi. Retour sur les pratiques du jeûne.

Divisée par l’annonce du début du Ramadan, la communauté musulmane en France se réconciliera autour d’une chorba halal lors de la rupture du jeûne. Il faut toutefois garder à l’esprit que ce mois de fête doit également être placé sous le signe de la modération et du partage. Au Mondial 2014, où évoluent plusieurs joueurs musulmans, la question divise également entre les puristes et ceux qui préfèreront reporter le jeûne.

« La nuit du doute » divise les communautés

Le jeûne du Ramadan a officiellement débuté ce dimanche 29 juin en France et dans une grande partie du monde arabe. Le début de ce jeûne a été décrété par le bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM)  . Cette année, il a fallu attendre la « nuit du doute » lors de laquelle l’observation lunaire fut de rigueur pour voir si le croissant de lune était visible à l’œil nu. Ce ne fut pas le cas vendredi soir, le Ramadan a donc débuté ce dimanche.

D’après la tradition, c’est l’observation à l’œil nu de la nouvelle lune qui signale le début du Ramadan. Toutefois, de nombreux musulmans liés à la Turquie ou à l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) ont débuté le jeûne dès samedi. Cette divergence vient du fait que ces musulmans sont partisans de la détermination à l’avance des dates du Ramadan. Mille mosquées françaises sur 3.000 sont partisanes de ce type de détermination.

L’année dernière, le CFCM s’était rallié à la règle de calcul astronomique du neuvième mois lunaire de l’année. Toutefois, cela avait entrainé une confusion car l’instance avait dû repousser au dernier moment le Ramadan d’un jour afin d’être aligné avec les pays arabes. Le CFCM, mené par son président Dalil Boubakeur, retourne donc cette année à la tradition séculaire de l’observation à l’œil nu de la nouvelle lune.

Le Ramadan synonyme de consommation raisonnée

Le Coran et la Sunna (récits, faits et gestes de la vie du Prophète) appellent le fidèle à la modération en ce mois Saint. Selon un Hadith, le « fils d’Adam se contente du strict nécessaire. (…) qu’il réserve [dans son estomac] un tiers pour le manger, un tiers pour la boisson et un tiers pour la respiration ». Ce Hadith nous rappelle le besoin de manger avec modération. Pourtant, lors du mois de Ramadan, nous serons nombreux à abuser des bonnes choses, une fois la rupture du jeûne annoncée. Malheureusement, tous les soirs, ce seront de grandes quantités de nourriture qui iront directement à la poubelle, faute de trouver de place dans son estomac.

En effet, le mois du Ramadan doit s’insérer dans la pratique quotidienne de la foi. Outre la prière, la zakat en nature devrait être de rigueur. Le fidèle devrait profiter du Ramadan pour offrir une partie des victuailles aux plus démunis. Rappelons que les musulmans sont friands de nourriture et parfois en excès ; la preuve en est l’augmentation du budget alimentation de 30% en moyenne lors du mois saint.

Le jeûne du Ramadan chez les footballers du Mondial 2014

Pour la première fois de l’histoire, le Ramadan coïncide avec la Coupe du Monde. Plusieurs footballers sont donc confrontés au dur choix de suivre le jeûne ou de le rompre. Ça sera le cas pour les joueurs de l’équipe nationale algérienne et pour plusieurs joueurs musulmans évoluant dans d’autres sélections nationales. D’ailleurs, la Fédération Algérienne de Football avaient placé le halal au cœur du choix du site des joueurs algériens.

Toutefois, il existe un précédent dans le Coran qui permet de reporter le jeûne. Lorsque l’on voyage, le jeûne peut être reporté jusqu’à la fin de son séjour. Les joueurs pourront donc être autorisés à manger et à boire pendant ce mois saint, à condition cependant de récupérer ces jours de jeûne plus tard.

Ceux qui préfèreront jeûner seront aidés par le soleil puisqu’il se couchera au Brésil aux alentours de 17h30.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire