« Un label commun de certification alimentaire casher-halal « Cashlal » vient d’être créé à Bruxelles par un collectif de rabbins et d’imams européens. »

Juifs et musulmans main dans la main, on ne peut rêver mieux ! Surtout dans ce climat larvé d’incompréhension entre les deux communautés. Mais l’information que nous avons eue nous a pour le moins surpris : la création d’un label alimentaire judéo-musulman casher et halal.

Cette information se trouve sur le site du centre communautaire laïc juif, lequel indiquant qu’ « Un label commun de certification alimentaire casher-halal « Cashlal » vient d’être créé à Bruxelles par un collectif de rabbins et d’imams européens. »

Initiative inédite

Qualifiée « d’inédite », « Cette initiative (…) rapprochant Juifs et musulmans leur permettra surtout de maintenir leurs prescriptions alimentaires respectives, tout en respectant les réglementations européennes en matière d’abatage et de traçabilité. ». L’objectif est donc avant tout d’ordre institutionnel et légal : Afin de répondre à ces contraintes, ce label européen sera contrôlé par des organismes indépendants et impartiaux, agrées par autorités religieuses respectives.

Le label cashlal devrait être appliqué dans l’ensemble de l’union européenne au 31 janvier 2015.

Info ou intox ?

info ou intox, cette information a de quoi faire douter. Et pour la principale raison qu’il est difficile de proposer un label commun pour deux types de conception de la licéité, certes proches, mais différentes.

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire