Décision par les autorités Danoises d’interdire le halal et le casher au Danemark : « les droits des animaux précèdent ceux de la religion ».

La liberté de conscience en a pris en effet un coup, après la décision par les autorités Danoises d’interdire le halal et le casher au Danemark. Le Ministre de l’agriculture Danois justifie cette décision par le fait que « les droits des animaux précèdent ceux de la religion ».

Selon les règlementations européennes, l’animal doit être assommé avant d’être tué (sauf dans le cadre d’abattages rituels). Tandis que selon les préceptes musulmans et juifs, l’animal doit être conscient lors de l’abatage.

Pouvons nous alors parler de droit fondamental bafoué ? Nous ne pouvons nous avancer. Ce qui est sûr, c’est que cette décision alimente encore la polémique liée au halal en France, notamment avec les discours de Madame Le Pen à ce sujet.

Le point de vue d’Alex Goldberg

Nous sommes par ailleurs tombé sur le blog de Alex Goldberg, avocat, qui traite de la question de l’interdiction du halal et du casher au Danemark. Cette décision prise il y a un mois a amené ce même avocat à rencontrer le Ministre Danois concerné accompagné d’une délégation judéo-musulmane.

Alex Goldberg, comme la communauté judéo-musulmane, a été consterné par cette loi qui interdit le halal et la casher au Danemark et a essayé de pousser le Ministre dans ses retranchements.

Vous pouvez écouter l’interview ici (en anglais).

Yassine Bannani

Laisser un commentaire