Le 22 avril 1993, alors qu’il attendait le bus avec un ami, Stephen Lawrence, un étudiant noir féru d’architecture de 18 ans, avait été agressé et poignardé par cinq jeunes blancs à Eltham (sud-est de Londres). Ce meurtre avait profondément marqué le pays.

« L’enquête est maintenant passée à une phase ‘inactive’, mais j’ai donné à la famille de Stephen l’assurance que nous continuerons à traiter toute nouvelle information », a déclaré la cheffe de Scotland Yard, Cressida Dick.

« L’enquête sur le meurtre de Stephen sera également passée en revue régulièrement pour (étudier) toute autre possibilité d’enquête qui pourrait survenir, par exemple avec les progrès de la technologie », a-t-elle ajouté.

Les défaillances de la police dans l’enquête sur ce crime – pour lequel deux hommes, Gary Dobson et David Norris, ont fini par être condamnés en 2012 – avaient donné lieu à un rapport en 1999 qui avait sonné comme un coup de tonnerre en qualifiant Scotland Yard d' »institutionnellement raciste ».

« Nous avons pu obtenir deux condamnations (…) mais nous savons que d’autres suspects ont également été impliqués dans les événements qui se sont déroulés cette nuit-là et il est profondément frustrant que nous n’ayons pas pu les traduire en justice », a dit Cressida Dick.

Pour que le meurtre de Stephen Lawrence ne tombe pas dans l’oubli, sa mère a milité pendant des années, et créé une organisation – le Stephen Lawrence Charitable Trust – pour venir en aide aux jeunes défavorisés qui veulent se lancer dans l’architecture et le design.

Doreen Lawrence a été nommée en 2013 membre à vie de la chambre des Lords.