La Malaisie a pris l’initiative d’un débat avec d’autres pays musulman sur la création du développement d’une certification halal commune.

La Malaisie a pris l’initiative d’un débat avec d’autres pays musulmans sur la création du développement d’une certification halal commune. Le fer de lance de cette initiative : la HDC (Halal Industry Development corp).

Les directives liées à cette certification seront présentées lors de l’organisation de la conférence islamique en Malaisie. Le PDG de la HDC, Jamil Bidin, a fait part de son inquiétude si de telles mesures n’étaient pas prises. Il pense en effet que sans certification commune, le secteur peut être affecté au niveau économique.

Une certification commune essentielle

Selon le PDG, le problème réside dans le fait que chaque pays dispose de ses propres critères. Nous rajouterons même que dans chaque pays il existe plusieurs types de certifications. Il a indiqué que cela était nuisible à l’économie du halal dans la mesure où sans certification clairement établie à un niveau mondial, les frais de production seront relativement plus importants. Précisons qu’au passage, ce sera le consommateur final qui en sera la première victime.

Il a indiqué que la Malaisie pourrait jouer un rôle essentiel (comprenez ici le rôle de leader) dans la mise en place d’une certification commune. Le PDG justifie cela dans la mesure où en effet, la Malaisie a toujours été un pays sollicité sur cette question et qui a eu une part importante dans les prises de décision lors des sommets mondiaux (comme l’OCI par exemple) depuis ces quarante dernières années.

Rappelons que l’OCI compte 57 pays membres dont 10 pays ayant une économie florissante, incluant la Malaisie.

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire